Au regard de la situation liée à l’épidémie de Covid-19, la programmation NOVAQ 2020 est en cours de réactualisation

Festival de l’innovation

Innovons pour mieux vivre
29, 30 et 31 Octobre
La Rochelle
LA ROCHELLE

Entrée gratuite

Quels outils pour une pêche durable ?


Résumé

Au niveau mondial, les populations actuelles de grandes espèces de poissons représentent moins de la moitié de ce qu’elles étaient il y a 50 ans, mettant en danger l’autonomie alimentaire de millions de personnes et l’équilibre économique de régions entières.

En France, la filière prend conscience de ces enjeux et se mobilise pour doter les professionnels d’outils innovants. Réduction des émissions de CO2 et des captures accidentelles, amélioration de la sélectivité, chaluts du futur équipés d’IA … Tour d’horizon des solutions envisagées.

Intervenants

Marion Fischer

Marion Fischer

Déléguée générale de France Filière Pêche

Ingénieur Agronome de formation, Marion Fischer a commencé son parcours professionnel dans l’aquaculture française puis tropicale, et plus particulièrement le développement d’élevages de Tilapia et d’Ombrine tropicale en Thaïlande puis en Martinique. Après un tour du monde d’un an en solo, au cours duquel elle a pu s’enrichir des cultures du bout du monde, elle entre e 2007 à l’OFIMER qui deviendra FranceAgriMer, et y restera 5 ans en charge du suivi économique des filières pêche et aquaculture, et de la consommation de produits aquatiques.

En avril 2012, Marion Fischer rejoint l’équipe de France Filière Pêche, chargée de la communication et du marketing, elle se consacre au lancement de la marque PAVILLON FRANCE.

Depuis 2017 elle est déléguée générale de l’association France Filière Pêche, association à vocation interprofessionnelle qui a pour objet l’accompagnement de la filière vers une pêche plus durable et responsable et la valorisation de ses produits.

® Olivier Dugornay

François Houllier

Président-directeur général de l’Ifremer (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer)

Ingénieur général des Ponts, des Eaux et Forêts, membre de l’Académie des Technologies et de l’Académie d’Agriculture de France, François Houllier est président-directeur général de l’Ifremer (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer) depuis le 19 septembre 2018.

De septembre 2016 à septembre 2018, il a été administrateur provisoire puis président de Université Sorbonne Paris Cité (USPC), la communauté d’universités et établissements qui rassemblait les universités Sorbonne Nouvelle, Paris Descartes, Paris Diderot et Paris 13, ainsi que Sciences Po, l’Institut de physique du globe de Paris (IPGP), l’Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco), l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP) et la Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH). En tant que président de USPC, il a dirigé l’initiative d’excellence « Université de Paris » sélectionnée en mars 2018 dans le cadre du programme Investissements d’avenir.

De juillet 2012 à juillet 2016, il a été président-directeur général de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra), après y avoir occupé différentes fonctions : chef des départements « Forêts et Milieux Naturels », puis « Ecologie des Forêts, prairies et milieux aquatiques » (2001-04) ; directeur scientifique « Plante et produits du végétal » (2005-09) ; directeur général délégué en charge de l’organisation, des moyens et de l’évaluation scientifiques (2010-12).

Il avait antérieurement créé la cellule Evaluation de la ressource de l’Inventaire forestier national à Montpellier (1986-88), créé et animé l’équipe de recherche Dynamique des systèmes forestiers de l’Engref et de l’Inra à Nancy (1988-94), puis dirigé l’Institut français de Pondichéry en Inde (1994-97), et l’unité mixte de recherche « Botanique et bioinformatique de l’architecture des plantes » (UMR AMAP) à Montpellier (1998-2002).

Il a par ailleurs présidé les conseils d’administration de l’Institut forestier européen (2004-06) et du groupement d’intérêt public Ecosystèmes forestiers (GIP ECOFOR, 2008-12). Il a aussi présidé le groupement d’intérêt scientifique Biotechnologies vertes (2010-2013) et, de mars 2012 à juillet 2016, le conseil d’AllEnvi, l’alliance nationale de recherche pour l’environnement.

En 2015 et 2016, il a remis deux rapports au gouvernement français sur la recherche et l’innovation à l’horizon 2025 dans les domaines de l’agriculture (http://institut.inra.fr/Missions/Elaborer-la-strategie-de-recherche/Animer-la-reflexion/Toutes-les-actualites/Remise-rapport-agriculture-innovation-2025) et de la filière forêt-bois (http://institut.inra.fr/Missions/Elaborer-la-strategie-de-recherche/Animer-la-reflexion/Toutes-les-actualites/Remise-du-rapport-Foret-Bois-Recherche-Innovation-2025).

En février 2016, il a aussi remis aux ministres chargés de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche un rapport qui dressait un état des lieux des sciences participatives en France et qui formulait des recommandations et propositions (http://www.sciences-participatives.com/Rapport). A la suite de ce rapport, une charte nationale a été élaborée puis signée le 20 mars 2017 (http://www.sciences-participatives.com/Charte).

 

© 2020 Droits réserves
Région Nouvelle-Aquitaine

Pratique

  • 29, 30 et 31 octobre 2020

  • De 9h à 17h

  • Espace Encan
    Quai Louis Prunier
    17000 La Rochelle

  • +33 05551234678