Françoise Gaill

Françoise Gaill

Directrice de recherche émérite au CNRS et coordinatrice scientifique de la plateforme internationale Océan et Climat

Directrice de recherche émérite au CNRS et coordinatrice scientifique de la plateforme internationale Océan et Climat, qui rassemble une cinquantaine d’organisations.

Françoise Gaill commence sa carrière de chercheur dans le laboratoire de biologie des invertébrés marins du Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), entre au CNRS en 1973 et devient Docteur d’Etat en 1981. Elle va ensuite au Centre de Cytologie expérimentale se former en biophysique aux analogues biologiques de cristaux liquides, et créé l’équipe « adaptations aux milieux extrêmes » en 1984.

Elle rejoint la station biologique de Roscoff en 1993, avant de créer un centre de microscopie électronique interuniversitaire à Jussieu en 1999 dans l’Unité de recherche Biologie du développement. C’est en 2003 qu’elle participe à la création d’une nouvelle unité de recherche Systématique, Adaptation, Evolution, associant 4 partenaires institutionnels CNRS, IRD, MNHN, UPMC.

Parallèlement, dès 2006, elle rejoint la direction du CNRS comme déléguée scientifique dans le département des sciences de la vie pour s’occuper des affaires internationales. Elle prend ensuite la tête du département environnement et développement durable en 2008. Elle est alors chargée de mettre en place un nouvel institut écologie et environnement dont elle a la responsabilité jusqu’au début 2013. L’INEE regroupe plus de 80 unités de recherches autour de l’ « écologie globale », incluant les domaines biodiversité, écologie et interactions hommes milieux.

Elle a participé au cours de sa carrière à une trentaine de campagnes océanographiques internationales comme invitée, cheffe de mission ou de projet. Cette scientifique a conçu avec son équipe, des outils spécifiques afin d’étudier les organismes d’environnements profonds. Elle a mis en évidence l’un des mécanismes moléculaires permettant aux organismes de s’adapter aux températures élevées et découvert de nouveaux modes de développement et d’associations symbiotiques. Ces travaux ont donné lieu à plusieurs brevets.

Cette scientifique a également participé aux travaux de la Fondation Européenne de la Science (ESF), en particulier dans le domaines des sciences de l’environnement (LESC : Life, earth, environmental sciences). Elle a fait partie de plusieurs Steering Comitee ou Scientific Advisory Board internationaux (InterRidge, Tara Océans, Centre scientifique de Monaco…).
Françoise Gaill a participé à plusieurs conseils scientifiques d’Universités (UPMC, IPGP, ENS Lyon, MNHN, UM2) et d’organismes ou d’agences de recherche (Ifremer, IPEV, IRD, MNHN, ANR) dont certains qu’elle a administré (UPMC, MNHN). Elle a été également administrateur de plusieurs types de structures (TAAF, FRB, GOPS, GIP ECOFOR) dont les stations marines de Roscoff, Villefranche, et Banyuls.

Après avoir été présidente du comité stratégique et technique de la flotte océanographique (CSTF) et du comité opérationnel recherche et innovation du Grenelle de la mer, cette scientifique a participé à la création de l’Alliance nationale pour les sciences de l’environnement, Allenvi, dont elle est devenue vice présidente Programmation Recherche en 2011. Plus récemment, Françoise Gaill a participé aux travaux du cabinet de Ségolène Royal pour le volet Océan/climat et est aujourdh’ui membre du comité AcTe (Accélérateur de la Transition écologique) de Nicolas Hulot et du comité déontologie du ministère de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation..

Françoise Gaill est actuellement conseiller scientifique auprès de la direction du CNRS INEE. Elle est conseiller scientifique ou administrateur de plusieurs établissements de recherche (MNHN, EPHE, IPEV), de fondations d’entreprises ou d’entreprises (Total, Veolia, l’institut océanographique Paul Ricard, Tara), ou d’institutions ayant trait à l’océan ou à la biodiversité (Musée de la Marine, Institut Français de la Mer, Centre scientifique de Monaco, Agence Nationale de la Biodiversité). Elle est membre du comité d’éthique INRA/CIRAD/Ifremer, préside le COMER (Comité pour la recherche marine maritime et littoral) du Conseil National de la Mer et des Littoraux. Elle coordonne le comité scientifique de la Plateforme Océan Climat qui regroupe ONG, institutions de recherche, associations d’élus ou d’entreprises nationales ou internationales et préside le conseil scientifique de la Fondation de la Mer.

Cette scientifique participe aux travaux des Nations Unies sur l’état des lieux des océans (World Ocean Assessment), des objectifs du développement durable (SDGs), et de la gouvernance de la haute mer liée à l’exploitation des ressources génétiques et à la biodiversité marine (BBNJ).

Françoise Gaill est commandeur dans l’Ordre National de la Légion d’ Honneur et dans celui du Mérite.

Qui va payer pour protéger les océans ?

Conférence - NOVAQONCEPTS Bordeaux - Hangar 14 - NIVEAU 1

En décembre 2017, les Nations Unies annonçaient la Décennie internationale des sciences océaniques pour le développement durable (2021-2030). Le rôle crucial de l’océan dans la régulation du climat est aujourd’hui peu à peu révélé. Que nous enseignent les découvertes récentes? Quels sont les systèmes de financements innovants qui se développent dans le monde pour assurer […]

Océan
VOIR PLUS