Quels outils pour une pêche durable ?


Océan

Session 3 : Innover pour sauver le vivant

Vendredi 10 avril
11h30 : Table ronde (40')

©F. Roch

Au programme

Au niveau mondial, les populations actuelles de grandes espèces de poissons représentent moins de la moitié de ce qu’elles étaient il y a 50 ans, mettant en danger l’autonomie alimentaire de millions de personnes et l’équilibre économique de régions entières.

En France, la filière prend conscience de ces enjeux et se mobilise pour doter les professionnels d’outils innovants. Réduction des émissions de CO2 et des captures accidentelles, amélioration de la sélectivité, chaluts du futur équipés d’IA … Tour d’horizon des solutions envisagées.

Infos pratiques

Espace Encan
Auditorium Michel Crépeau
Quai Louis Prunier
17000 La Rochelle

LES INTERVENANTS


François Houllier

PDG Ifremer

François Houllier est un biologiste français. Son domaine de recherche est la modélisation en écologie et biologie végétale, et l'évaluation des ressources.

Il a exercé plusieurs responsabilités importantes dans le système de recherche français. Il a en particulier présidé l'INRA de 2012 à 2016, après en avoir été le directeur général délégué. Il a ensuite présidé l'université Sorbonne-Paris-Cité de 2017 à 2018. Il est nommé président d'IFREMER par décision du conseil des ministres du 19 septembre 2018.

Pierre Leenhardt

Directeur du Pôle Recherche et Développement de France Filière Pêche

Ingénieur halieute et docteur en sciences de l’environnement, j’ai successivement travaillé dans des projets s’intéressant à la conservation et à la gestion des ressources naturelles marines en lien avec les activités qui en dépendent. Passionné par la pêche et les pêcheurs, j’œuvre, au sein de l’association France Filière Pêche, pour développer et promouvoir des partenariats entre scientifiques et pêcheurs riches en innovation. Les connaissances empiriques des pêcheurs et la science sont fondamentales afin de mieux connaitre nos ressources, développer des bonnes pratiques pour que la pêche soit une activité nourricière durable.

Sandrine Thomas

Marin pêcheur, installée à Royan et biologiste de formation

Je suis juriste de formation. Je viens d’une famille de marins. Mon père, mes grands-parents, mes arrières-grands-parents, ça remonte vraiment à loin… jusqu’au XVIe siècle… où j’ai découvert des ancêtres cultivateurs-pêcheurs. Dans le Cap, toujours dans le Cap! Avec toujours la pêche, la mer.