Faut-il avoir peur de la « smart city » ?

Bordeaux - Hangar 14 - NIVEAU 1

Numériser la ville ne suffit pas à la rendre intelligente. Transport, sécurité, santé… le big data urbain amasse des quantités pharaoniques de données. Certains y voient la promesse réjouissante d’un trafic plus fluide, d’un habitat économe en énergie, d’une transparence des marchés publics, d’une plus grande participation citoyenne. Mais cette multiplication des données ne va pas sans poser de questions éthiques.

 

Cerveau